ARDENNES Santé Travail

ARDENNES Santé Travail

Installez cette application sur votre écran d'accueil pour un accès rapide et facile

Appuyer sur Share Puis “Sur l'écran d'accueil”

QUELS TYPES DE VISITES ET POURQUOI ?

LE SUIVI INDIVIDUEL COMPREND PLUSIEURS TYPES D'EXAMENS

 

Suivi individuel Simple ou Renforcé

Tous les salariés sont pris en charge par un professionnel de santé dès l'embauche quel que soit le contrat (CDI, CDD ou intérim) :

► Soit lors d'une Visite d'Information et de Prévention pouvant être réalisée par un professionnel de santé et donnant

lieu à la délivrance d'une attestation de suivi, dans le cas d'un salarié n'occupant pas un poste à risque.
Il est à noter que pour ces salariés la notion d'aptitude disparaît.

La périodicité de cette visite est adaptée par le médecin du travail en fonction des conditions de travail du salarié, de son âge, de son état de santé et des risques auxquels il est exposé.

Le délai entre deux rendez-vous ne doit pas excéder 5 ans.

► Soit lors d'un examen médical d'aptitude réalisé par un Médecin du travail et donnant lieu à la délivrance d'un avis d'aptitude, dans le cas d'un salarié exposé à des risques.

La périodicité maximale est de 4 ans avec une visite intermédiaire réalisée par un professionnel de santé dans les deux ans qui suivent.

 

LES DIFFÉRENTS TYPE D'EXAMENS

 

Visite de Pré-reprise

La visite de pré-reprise a été instaurée pour favoriser le maintien dans l'emploi des travailleurs en arrêt de travail d'une durée de plus de trois mois. Elle est organisée par le Médecin du travail à l'initiative du médecin traitant, du médecin conseil des organismes de sécurité sociale ou du travailleur. Elle est réalisée en dehors du temps de travail. Le salarié ne doit pas hésiter à s'en saisir pour anticiper son retour dans l'entreprise. C'est une visite d'aide et d'accompagnement pendant l'arrêt. Au cours de l'examen de pré-reprise, le médecin du travail peut recommander :

1° Des aménagements et adaptations du poste de travail,
2° Des préconisations de reclassement,
3° Des formations professionnelles à organiser en vue de faciliter le reclassement du travailleur ou sa réorientation professionnelle.

A cet effet, il s'appuie en tant que de besoin sur le service social du travail du service de santé au travail interentreprises ou sur celui de l'entreprise.

Il informe, sauf si le travailleur s'y oppose, l'employeur et le médecin conseil de ces recommandations afin que toutes les mesures soient mises en œuvre en vue de favoriser le maintien dans l'emploi du travailleur.

 

Documents